Photos - Paris & Street

Mes premiers mois avec le Nikon D7500

Mon histoire

Je fais de la photo en amateur, depuis quelques années déjà et au début surtout pour moi sans trop partager. J’ai passé le pas il y a quelques mois en partageant beaucoup plus sur Instagram.
Je travaille dans la Tech, Ingénieur réseaux dans l’industrie des nouvelles technologies et un peu comme tout le monde dans le domaine fan de tech, photos et autres.
J’aime aussi voyager et découvrir de nouvelles choses, j’ai compris il y a longtemps qu’en photo l’outils ne fait pas tout mais qu’il faut bien l’utiliser et surtout que les gens, le moment et le lieu sont les choses les plus importantes.

Quels appareils avant le D7500

Un de mes premiers appareil fût un Argentique bien simple mais cela date et il n’en est pas sortie grands choses. Celui que j’ai vraiment commencé à utiliser a été un Canon Powershot G3, j’ai la vue les limites et je suis entré dans ce jeux de la technique avec une idée du capteur qui fait tout. Je suis donc passé au reflex avec un premier Nikon D90 et la découverte de ces mots étranges ouverture, vitesse, obturateur, etc…
Ensuite et pendant très longtemps un Nikon D300 m’a accompagné un boitier que j’aime aussi bien physiquement que dans ce qu’il permet.
Pendant mes voyages et avec des objectifs en plus les 1Kg et quelques ont commencé a me faire dire que c’était trop, trop lourd… Donc me voilà au début des hybride et un Olympus OM-D EM5 que je découvre avec des avantages mais aussi quelques soucis. Une très grosse déception le jour où avec cette vue magique depuis le Machu Picchu et 5 photos, mon voyant de batterie s’allume quelques secondes, puis mon EM5 s’éteins. Bien sûr je n’avais pas pris tout mon matérielle pour la journée et les longues marches (Je m’en veux encore) et j’ai donc finis la journée avec des photos sur mon smartphone. Je me suis donc dit plus jamais et les Hybride c’est bien, pas trop lourd mais la batterie ne tient pas donc ce seras Reflex (avec mon D300 je tenais des jours !).
J’ai dû attendre très longtemps pour retrouver un boitier qui me convenais et enfin Nikon arrive avec le D500 et le D7500.

Pourquoi ce choix

J’ai longtemps étudié avec une longue liste de choix possible.
Je me suis fait une liste de ce que je voulais accepter ou pas mais depuis longtemps je ne m’arrête plus à la partie « technique », le capteur est plus gros que celui que tu as etc… j’ai plus d’intérêt pour ce qu’il est possible de faire avec le boitier au global l’aspect physique avec bien sur quelques considérations technique et matérielles.
La sortie du Nikon D850 m’a aussi influencé, en effet les Hybride m’attire de plus en plus et la liste de choix a été complexe car beaucoup de modèle hybride sont intéressant depuis ces dernières années.

Dans ma liste

  • Le poids du boitier était important, se balader avec 1Kg toute une journée n’est pas anodin.
  • L’encombrement aussi le transport dans les bagages pour partir en week-end/Vacances/Taff.
  • Une grande question : garder ou changer mes objectifs même si je n’en ai pas beaucoup le prix change vite et j’ai appris qu’un bon objectif est mieux qu’un bon boitier.
  • Full frame ou pas : je fais de plus en plus de StreetPhoto pour le crop après avoir pris rapidement une photo cela peut être pratique.
  • Hybride avec les nouveaux Sony et Olympus ? Ils sont top mais en Juin 2017 avec les annonces des nouveaux modèles beaucoup de questions sont restées en suspens.

Je n’indique pas tout nous avons tous plus ou moins les mêmes idées, techniquement il suffit d’aller sur les sites des fabriquant et la « pub » seras là.
Le prix fait bien sur partie intégrante du choix et la Nikon m’a beaucoup aidé avec la sortie du D7500. En effet le D500 qui pour moi ressemble beaucoup au D300 dans l’idée et le boitier aussi mais qui au niveau du prix était trop haut à mon gout me faisait du pied depuis un moment. A l’annonce du D7500 et de ces caractéristiques je n’ai pas compris pourquoi Nikon propose dans un laps de temps si court ce choix.

De mon point de vue entre les 2 des différences bien sûr, mais minimes. Le nombre de prise de vue en rafale donc moins de mémoire flash sur le D7500 mais passer de 10images/s a 8images/s ok je n’en ai pas besoin, de 200 photos RAW dans le buffer a 50 photos c’est moins mais suffisant pour ce que j’ai à faire.
Même capteur, donc pas de soucis de ce côté-là. Le nombre de points AF est plus important sur le D500 et surtout la sensibilité du capteur de -4il a -3il sur le D7500 dommage j’aime la photo de nuit mais bon cela reste quand même très bon.

Les quelques fonctions et menus moins accessible et pratique sur le D7500 comme le joystick pour la sélection AF sont compensé par le poids plus léger du D7500. Le flash ne m’a pas fait pencher ni d’un sens ni de l’autre je ne l’utilise que très peu voire pas, j’avoue cependant que l’USB-3 et la qualité de l’écran aurait était un jolie plus.

Les 2 boitiers sont donc très peu différents, il reste aussi que la qualité est là, malgré un mieux coté tropicalisation sur le D500 mais bon suffisant sur le D7500. Je garde donc mes objectifs et j’ai un boitier avec un meilleur capteur et dernière génération, du WIFI et du BLTE (au début un gadget pour moi, mais…)

Je n’étais pas encore suffisamment convaincu par les hybrides et mon expérience avec la durée de vie des batteries m’ont fait penché sur ce Reflex, j’aime aussi la marque et malgré un Olympus qui me semble pas mal je craque pour ce très beau boitier.

Quels objectifs pour aller avec ce Reflex

J’ai donc gardé mes « vieux » objectifs :

  • Un Nikkor 35mm f/1.8 tout simple mais efficace
  • Un Nikkor 50mm f/1.8 pour jouer
  • Mon passe-partout correcte Nikkor 18-200mm VR

Très vite je me suis aperçus des limites de mon 18-200, il fonctionne bien mais voilà le capteur est au-dessus de ces capacités, en plus j’ai voulu jouer avec un grand angle plus pratique pour de la photo de rue. Je suis donc aller voir des amis de chez sélection photo à Paris pour discuter avec eux d’un Nikkor 10-24mm ou autre ?
Ils m’ont conseillé le Tamron 10-24mm F/3.5-4.5 Di II VC HLD que je ne regret pas du tout, il est tout simplement génial l’AF est rapide et je m’amuse avec.

J’ai la chance d’avoir un beau point de vue sur les toits Parisiens, j’aime la prise de vue a l’heure bleu (Merci à @gogojungle pour ces conseils) et du coup j’utilise encore mon 18-200mm mais comme je l’ai dit les limites sont bien là, @selectionphoto m’a gentiment prêté un Nikkor 70-200mm et là j’ai compris qu’il faut changer. Je regarde donc en ce moment ce que je pourrais prendre pour compléter mon grand angle et remplacer mon 18-200mm.

Ensuite ces choix sont liés à mon utilisation et aussi a des avis personnels, depuis quelques années mon idées et que je préfère avoir moins d’objectifs et en prendre un de meilleure qualité et plus chère que plusieurs qui seraient moins chères et moins bon.

L’objectif et l’œil de notre boitier s’il n’est pas bon et qu’il faut lui mettre des lunettes voir pire on gâche même le meilleur capteur du monde.

Expérience avec le boitier

Déjà ce que j’aime photos de nuit et urbain (cf mon profil Instagram qui en dit pas mal https://www.instagram.com/niarky)

Je l’ai dit dans mes choix la prise en main du boitier est importante, et bien je ne suis pas déçu, il fait un poids certain mais on l’a bien en main et il est pratique à utiliser. Les mollette de sélection sont très pratique je retrouve beaucoup l’expérience que j’avais avec mon D300. Je trouve le sélecteur arrière trop petit et moins pratique que sur d’autre mais il est là. Le mode silencieux est pratique pour les voyages ou les ambiances calme même si ce n’est pas au niveau d’un obturateur électronique. Le paramétrage des U1/U2 mode utilisateur permet de simplifier l’utilisation et d’aller vite j’utilise ces paramétrages pour la photo de rue surtout pour ne pas avoir à penser à ce que je dois faire coté configuration.

Le capteur est génial ont peu monter en ISO sans avoir trop de bruit, je fais beaucoup de pose longue donc je ne monte pas beaucoup en ISO (c’est la plupart du temps a 100 ISO).
L’écran tactile et pratique aussi pour le déclenchement de la prise de photo, attention tout de même il m’arrive souvent de déclencher sans faire attention. Les menus sont bien faits il faut passer un peu de temps à le configurer puis à le connaitre et cela permet de ne plus y penser. L’affichage des informations sur l’écran permet d’un coup d’œil de savoir ce que l’on fait, il est inclinable même si je ne suis pas un fan absolu de ce mode « charnière » c’est pratique. Pourquoi je critique ce type d’écran, dès que l’on passe en mode portrait il n’est quasi pas possible de l’utiliser incliné voir même cela peu gêner.

L’utilisation de Snapbridge est plus utile que ce que j’avais pensé dans un premier temps même si la configuration est pénible, l’application n’est pas très bien faite (en tous cas sur Android). En revanche une fois configuré et après avoir pensé à lancer l’application sur son smartphone la mise à l’heure et l’envoie des coordonnées GPS se font directement. On peut aussi soit automatiquement (ce que je ne fais pas) soit en sélectionnant télécharger les photos en mode « light » 2Mb pour les partager rapidement sur les réseaux sociaux.
Le mode télécommande est impressionnant même si je reproche de ne pas pouvoir l’utiliser sans le déport de l’image sur le smartphone, dans mon cas je voudrais pouvoir vraiment l’utiliser en télécommande. Je change le paramétrage vitesse, ouverture, iso, etc… depuis le smartphone pour les photos en pause longue c’est bien. Un bémol toute de même la batterie est très sollicité elle se vide donc rapidement.
C’est quand même pratique en fin de compte et j’espère que les futur mise à jour de l’application et des firmware permettrons d’optimiser et de mieux utiliser ces fonctions.

Je ne vais pas parler du mode vidéo que je n’utilise quasi pas, pour le peu que j’ai testé il fonctionne bien mais dépends beaucoup des objectifs et de l’AF.

Coté stockage, je trouve dommage qu’il n’y ait qu’un emplacement pour carte mémoire c’est une des limitations aussi pour la prise de vue en mode rafale (en plus de la mémoire cache) et surtout qui peut ralentir dans des conditions extrême l’enregistrement des photos. Je travaille toujours en RAW + jpg, beaucoup de nouveaux modèles permettent d’enregistrer séparément ces 2 formats pour écrire plus vite, ce que le D7500 n’a pas. Pour autant j’arrive rarement a ces limites donc je vis assez bien sans cette option.

Je n’ai aucune mauvaise surprise c’est du très bon Nikon je suis content de retrouver un boitier comme celui-là. Il est rapide assez simple à utiliser certainement aussi parce que je connais Nikon depuis un moment. Je m’amuse beaucoup la palette de choix et de possibilité est toujours là pour le moment, l’avenir n’est certainement plus au gros reflex des changements sont en cours dans cette direction et il faudra suivre en Septembre les annonces de Nikon. Certains hybrides ressemblent de plus en plus au nouveaux reflex plus compacte et puissant, et les reflex tendent de plus en plus vers les hybrides. 
Voilà pour moi c’est du très bon Nikon comme je l’aime beaucoup de choses à suivre et j’espère le garder longtemps et me faire de beaux souvenirs avec et c’est déjà bien partie grâce aux gens que j’ai rencontré, plus que tout, la photo c’est du partage et des histoires.

vel, Aenean eget sit porta. nec